Vignoble
Accueil > L’histoire

UNE TERRE, DES HOMMES la passion “Bandol” au fil du temps

Au VIème siècle avant notre ère, les Phocéens débarquent sur les rivages de ce qui deviendra leur colonie de Torroeis, apportant dans leurs amphores la civilisation de la vigne et du vin. Sous l’Empire Romain, Torroeis prend le nom de Torrœntum. Situé aux environs du village du Castellet, le vignoble s’étage en terrasses comme on peut encore le voir actuellement. Pilier de l’économie antique, la viticulture trouve dans ce site privilégié les parfaites conditions de son essor. L’Histoire du Bandol est lancée…
Au-delà des mers
  Le terroir d’alors est celui que nous connaissons aujourd’hui, bien dessiné par ses barrières géologiques, le “Gros Cerveau” au Sud, le Mont Caume à l’Est, au Nord le massif de la Sainte Baume, avec comme débouché naturel le golfe de Bandol. Le développement du commerce maritime allié à l’habileté des viticulteurs entreprenants assure sa première renommée au futur vin de Bandol. Son aptitude au transport par mer, va donner naissance au port de Bandol, construit et plus tard aménagé en eaux profondes pour le négoce du vin. Cette vocation s’affirmera jusqu’à la fin du XIXème. Depuis une telle baie abritée des deux vents dominants, le vent d’Est et le Mistral, le commerce des vins peut prospérer… et il prospère… Bien-aimé de Louis XV, le vin de Bandol obtient la faveur de la table royale. En 1846, on embarque jusqu’à 9600 tonneaux et la cité résonne des coups de marteaux de plus de cents ateliers de tonnellerie. La superficie du vignoble atteint son apogée vers 1870. Mais avec le terrible phylloxéra, c’est l’anéantissement des vignes et de siècles de labeur.
L’ère du renouveau
  Pour reconstituer le vignoble, les vignerons vont définir la meilleure sélection variétale, en privilégiant les cépages traditionnels. En particulier le Mourvèdre, cépage roi du Bandol, va assurer la renaissance et la pérennité de la viticulture. Il faut toute la lucidité et la détermination d’une poignée de vignerons, la Comtesse Portalis, MM. de Pissy, Peyraud, Rœthlisberger… pour engager le Bandol dans la voie de la qualité. Dans cette démarche d’exigence, Bandol se positionne comme précurseur dans ce qui deviendra la notion d’Appellation d’Origine Contrôlée. Dès sa création, l’Institut National des Appellations d’Origine reconnaît en Bandol l’une des première A.O.C., en 1941. Les vignerons de Bandol poursuivent dès lors une démarche permanente de qualité. Dans cet esprit, ils font régulièrement évoluer le décret fondateur de 1941. Fiers de leur unité et forts de leur diversité, ils sont les héritiers d’un patrimoine en constant devenir. Nés de la passion des hommes et du respect scrupuleux de l’appellation et du terroir, les vins de Bandol portent l’empreinte de chaque vigneron et reflètent leur particularisme. Comprendre le Bandol, c’est aller à la rencontre de chacun d’eux.

L’accès de ce site est réservé aux personnes majeures*

Etes-vous né(e) avant 1999 ?
NON     OUI

* Conformément à la réglementation française en vigeur.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Vous n’avez pas l’âge requis*.



Vous devez avoir 18 ans pour accéder à ce site.
Quitter le site

* Conformément à la réglementation française en vigeur.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.